Lutter contre les insectes de la maison

Lutter contre les insectes de la maison

Soit on vit dans une maison ou un appartement, que l’habitation soit ancienne ou moderne, on partage notre logis avec de petits colocataires plus ou moins discrets : Les insectes.

Quels sont les insectes de la maison ? Faut-il les chasser ou doit-on se réjouir de leur présence chez nous ?

Les insectes les plus présents à la maison

1- Les termites

Parmi les insectes xylophages, c’est-à-dire qui se nourrissent de la cellulose ou de la lignine du bois, le termite est sans aucun doute le plus embêtant, pour ne pas dire menaçant. Vous n’aurez pas de souci à vous faire si votre maison a été construite il y a moins de dix ans. En effet, les bois utilisés dans les menuiseries, planchers ou charpentes sont traités, et cela pour une décennie. Au-delà, il est en revanche nécessaire de renouveler le traitement.

Dès que leur présence est diagnostiquée, il est obligatoire de faire une déclaration à votre mairie. Le termite est redouté car il s’attaque à toutes les essences de bois. Et non seulement il se nourrit de bois, ce qui a pour conséquence d’en affaiblir la structure à cause des galeries qu’il y creuse, mais il s’attaque également au plâtre et aux matériaux d’isolation qui contiennent aussi de la cellulose.

Les termites vivent en colonies qui peuvent compter chacune jusqu’à un million d’individus. Seul un professionnel saura vous conseiller le meilleur traitement pour préserver votre habitation, ou la traiter s’il est trop tard.

2-Mouches et moucherons

Les mouches ont la fâcheuse manie de rentrer dans les maisons en été, et leur présence peut s’avérer pénible. C’est principalement à la campagne qu’on les rencontre, en particulier si des animaux (vaches, chevaux, moutons…) sont élevés à proximité de l’habitation. Une petite consolation : elles vivent peu de temps et disparaîtront dès l’automne.

Quant aux « moucherons », ils sont eux aussi totalement inoffensifs, mais les voir voleter est très agaçant ! Le mot « moucheron » désigne de nombreuses espèces de diptères semblables à de petites mouches. La drosophile en fait partie : cette petite « mouche des fruits » de couleur brune mesure quelques millimètres de long et elle est attirée par les fruits, les tomates, le vinaigre, les boissons sucrées… Très courante dans les cuisines en été, aussi bien en ville qu’à la campagne, elle pond ses œufs dans les fruits. Difficile de s’en débarrasser : le mieux, pour ne pas l’attirer, est de placer les fruits à l’abri dans des récipients hermétiques, ou au réfrigérateur.

Autre « moucheron » courant : la mouche du terreau, ou sciaride. Si vous avez des plantes d’intérieur, vous aurez peut-être déjà remarqué ce petit insecte (diptère) noir de 4 mm de long, qui s’envole de vos pots lorsque vous le dérangez.

3- Les blattes

Les blattes, appelées aussi cafards ou cancrelats, se reproduisent rapidement. C’est pourquoi il ne faut pas tarder à réagir si vous en apercevez une. L’insecte mesure entre 2 et 9 cm, son corps est ovale et plat, doté de deux longues fines antennes. Elle apprécie la chaleur et vit la nuit. Comme les blattes se déplacent à vive allure, il est difficile de les capturer et elles résistent à de nombreux insecticides. Le manque d’hygiène est la principale cause de leur installation dans les maisons. Pour éviter cela, il est conseillé de ranger toute nourriture dans une boite hermétique, de ramasser les miettes après chaque repas et de sortir fréquemment les poubelles.

Ainsi on n’a qu’à s’en débarrasser .

Stop les petites bêtes !

Il est possible de se débarrasser des insectes par des méthodes simples à réaliser soi-même. Cependant, il y a toujours un risque qu’ils reviennent ou tout simplement que l’astuce adoptée ne soit pas efficace. Loin d’insinuer que les méthodes naturelles sont à proscrire ou que vous n’êtes pas capable d’y faire face. Mais pour une extermination totale, rapide et assurée, il est plus judicieux de faire appel à une entreprise de désinsectisation.

Pour être plus clairs, bon nombre d’insectes et de petites bêtes peuvent être présents dans la maison. Et de plus, ils ne sont jamais seuls. Ils sont capables de constituer une invasion qui devient un problème grave difficilement gérable. Sans parler de leur démultiplication rapide. Un couple de rats peut engendrer jusqu’à 250 000 ratons en 3 ans. Tandis que les cafards aiment aussi bien le jour que la nuit pour envahir tout ce qui est sombre et humide. Face à cela, la situation peut vous échapper et il est plus judicieux de faire appel à un professionnel. Ce dernier dispose des connaissances et des outils nécessaires ainsi que des produits adaptés pour éradiquer les nuisibles quels qu’ils soient.

Vous trouvez plus de détails sur https://www.stop-petites-betes.fr/